Passer au contenu principal

Aller au menu de navigation

Premio Peña Ganchegui

Aller au menu de navigation

Créé avec l’intention de reconnaître les jeunes talents de l’Architecture Basque, et convoqué par l’Archive Peña Ganchegui en collaboration avec la Direction du Logement et de l’Architecture du Gouvernement Basque, le Prix Peña Ganchegui reçoit son nom de l’architecte basque le plus remarquable de la deuxième moitié du XXème siècle.

Établi à Saint-Sébastien après sa formation à Madrid, Luis Peña Ganchegui (Oñati 1926 – Saint-Sébastien 2009) a bénéficié d’une grande reconnaissance depuis sa première œuvre : la Tour Vista Alegre (Zarautz, 1959), qui a été ratifiée avec la construction de la Place de la Trinidad (Saint-Sébastien, 1963) pendant sa courte étape d’architecte municipal. La Place de la Trinidad, un projet pionnier d’aménagement en tant qu’espace public d’un espace urbain vide à l’intérieur du vieux quartier, a mis en évidence la particulière sensibilité de Peña Ganchegui vis-à-vis du contexte, et sa grande capacité de dialoguer avec ce qui existait déjà.

Sa maîtrise en tant qu’Architecte Local sera consolidée au fil des années, en faisant étalage d’un ample éventail de solutions dans les situations les plus variées. Une œuvre vaste et rigoureuse, constituée principalement de groupes de logements, d’équipements publics et de bâtiments pour l’industrie, qui définit comme aucune autre les principes requis pour adapter l’architecture moderne à la physionomie urbaine et rurale du Pays Basque. Mais, s’il y a une œuvre qui le consacre en tant que maître de l’Architecture du Paysage, c’est sans doute la Place du Tennis (Saint-Sébastien, 1976). Symbiose parfaite entre nature, art et architecture, l’antichambre du groupe de sculptures Le Peigne du Vent, d’Eduardo Chillida, constitue l’un des espaces les plus représentatifs de la capitale de Guipuscoa et l’œuvre la plus célébrée de l’architecte basque.

Fondateur de l’École d’Architecture du Pays Basque, il a toujours concilié son activité professionnelle, à la tête de son studio, avec d’autres activités parallèles, en rapport avec le monde de l’enseignement et la culture architectonique. Parmi les prix et les reconnaissances récoltés par Luis Peña Ganchegui tout au long de sa trajectoire, il faut souligner : le Prix Munibe, accordé par le Gouvernement Basque en 1997 ; le Prix Antonio Camuñas, accordé par la Fondation Camuñas en 1999 ; et la Médaille d’Or de l’Architecture Espagnole, accordée en 2004 par le Conseil Supérieur de l’Ordre des Architectes d’Espagne.